Les Flammes tiennent à remercier chaleureusement Queralt Casas pour son professionnalisme, sa sympathie et sa compréhension d'une situation complexe qui a mené le club à mettre dernièrement un terme à leur collaboration.
C'est aujourd'hui du côté de la Hongrie et plus particulièrement à Sopron que l'internationale espagnole poursuivra sa carrière.
Nul doute que sont talent lui permettra de rapidement rebondir au sein d'une formation de très haut-niveau et tous les acteurs du club lui souhaitent réussite et bonheur dans son nouveau challenge.
 
Un rééquilibrage nécessaire dans une ossature chamboulée
Choisir, c'est parfois renoncer. Dès l'annonce de la fin de saison de Kadidia Minte et l'impact conséquent lié à cette absence sur l'équilibre de l'équipe, le staff a décider de faire un choix fort. Le départ de Queralt Casas et l'arrivée de Géraldine Robert.
Rappelons qu'à l'intersaison, Romuald Yernaux souhaitait construire son équipe sur deux piliers forts que sont Amel Bouderra et Kadidia Minte.
Mais la blessure délicate de l'internationale française est venue chambouler l'équilibre du groupe et par conséquence directe, les plans du technicien carolo.
Romuald Yernaux: "Kadidia est une valeur sûre, une guerrière polyvalente, d'une densité physique rare. Elle était ma leader défensive et pouvait alterner le poste 3 et 4. Nous sommes aujourd'hui déficients dans ce domaine et il fallait réagir vite pour rester au contact en championnat de France, qui reste notre priorité. Nous faisons des choix pas pour les 15 prochains jours mais pour les 6 prochains mois de compétition à venir".
 
Peu d'opportunités et de nombreuses contraintes
Sauf que pour remplacer Kadidia Minte, aucun profil français à son poste de jeu et avec ses qualités n'était disponible. Il a donc fallu regarder du côté des joueuses étrangères. Et c'est ainsi que le profil de Géraldine Robert (Franco-Gabonaise au statut de joueuse Cotonou) a très vite été celui sur lequel la direction des Flammes s'est arrêté, bien qu'elle ne puisse évoluer en Euroligue (sauf choix sportif du staff).
Chaque équipe du championnat de France ne pouvant disposer que de 2  joueuses européennes et 2 joueuses extra-communautaires, il était donc nécessaire de se séparer d'une joueuse étrangère pour impérativement renforcer et densifier le secteur intérieur des Flammes.
Pour respecter leur logique d'équilibrer l'équipe et de combler la perte de Kadidia Minte, les dirigeants du FCB n'ont eu d'autres choix que de se séparer d'une joueuse étrangère évoluant dans l'aile. Et c'est finalement la joueuse Espagnole qui a du quitter le groupe.
 
Regarder l'avenir et soutenir l'équipe
Il y a parfois des choix qui peuvent surprendre et avec lesquels on peut ne pas être en accord. Mais dans le sport plus que dans d'autres domaines, les choix doivent être respectés car souvent ils sont fait pour le bien de tout une équipe et surtout de tout un club. Seul l'avenir nous dira si ces choix ont été les bons. Mais ce qui est certain, c'est que ces choix n'ont pas été fait CONTRE une joueuse mais bien POUR l'équipe.
 
Peu importe les joueuses qui seront sur le terrain, peu importe le résultat final, l'essentiel est aujourd'hui de croire plus que jamais en nos FLAMMES !!!
Nouvel An 2019