La direction des Flammes poursuit la construction de l'effectif version 2019-2020 et enregistre la signature de l'Américaine Katie Lou Samuelson.
 
Après d'une part, les prolongations de Bouderra et Chevaugeon et d'autre part les arrivées de Salaun, Sottana et Mestdagh, le manager sportif Olivier Veyrat et son staff ont le plaisir d'officialiser la venue de la prometteuse US, Katie Lou Samuelson.
 
4ème choix de la draft WNBA 2019
Là ou d'autre club aurait privilégié l'expérience sur ce poste de jeu, les Flammes ont souhaité fait le choix du pari sur l'avenir. En effet, à seulement 21 ans, Katie Lou Samuelson connaîtra sa première expérience professionnelle dans les Ardennes.
Celle qui vient d'être draftée en 4ème position par la franchise WNBA des Chicago Sky, a les atouts pour devenir l'une des révélations de la prochaine saison.
 
Une référence universitaire
Cette ailière/arrière de grande taille (1,91m) dispose d'un cursus similaire à celui d'une certaine Kaleena Mosqueda-Lewis. Formée en High School à Mater Dei, c'est ensuite à la prestigieuse université de U-Conn que la future joueuse des Flammes a su marquer les esprits et glaner différents titres et distinctions.
Championne NCAA en 2016, Katie Lou Samuelson va ensuite, grâce à ses performances, être élue deux années de suite (2017 et 2018), ACC Player of the year.
Une distinction détenue jusqu'alors par Breanna Stewart !
Capable de véritables coup d'éclat en NCAA, dont une performance à 40 points (avec 10/10 à 3 points), la toute récente joueuse des Chicago Sky est une excellente shooteuse derrière la ligne des 6,25m (41% avec U-conn).
 
Olivier Veyrat: "Katie Lou est capable de créer son propre shoot mais également de créer pour les autres. Elle utilise parfaitement sa grande taille qui est souvent un atout pour son poste de jeu.
Plus qu'une simple shooteuse, c'est avant tout une joueuse qui sait se mettre au service du collectif, avec notamment une vraie qualité de passe. Elle pourrait être une très bonne surprise dans notre stratégie de recrutement".
 
Avec l'arrivée de Katie Lou Samuelson, les Flammes ont réussi le tour de force d'enrôler l'une des meilleures espoirs américaines. De quoi former un secteur attractif et efficace dans les ailes, avec Sarra Chevaugeon et Kim Mestdagh.